Un incubateur dans le cantal

Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite.

Henri Ford

Voilà une nouvelle qui a retenu mon attention, un incubateur dans le Cantal ! Alors que l’on a cette image tendance des incubateurs, souvent placés dans les quartiers vivants et attractifs des grandes villes et jouant au maximum sur l’attractivité de ces jeunes startupe innovantes, souvent liées à la vie en ville, un incubateur est en cours de création pour 2020 dans le Cantal. 

LanDestini, un fonds de dotation à but non lucratif, créé en 2019, qui « a pour mission de relier les humains à la terre, et de contribuer à la préservation et à la diversité du vivant » à a annoncé lors du premier Smart Agri Forum (une vitrine des innovations technologiques à disposition de l’agriculture) la création de son incubateur en 2020 et on ose espérer des solutions innovantes mettant le digital au service d’une agriculture durable.

C’est important de créer un mouvement, un écosystème qui regroupe des innovations avec cette même vocation, de se mettre au service du consommateur et du producteur afin de créer une certaine synergie notamment à l’aide du numérique afin d’être porté sur l’innovation du milieu. 

De plus si on souhaite changer notre système alimentaire et se tourner vers une production plus locale, plus directe, avec une inspiration circulaire, le développement territorial est primordial dans cette démarche et le choix de développer cet incubateur au sein du Cantal est une réelle opportunité pour la société car ce qu’il manque pour un changement de système ce sont des acteurs impliqués qui investissent le territoire et non des grands acteurs qui souhaitent juste s’attaquer au marché là où il est intéressant pour eux, il faut une homogénéité.   

Les agriculteurs font et vont faire face à plusieurs problématiques, notamment à la demande qui va augmenter. Il faut donc qu’ils soient capable d’augmenter leurs rendement tout en gardant de la durabilité, trouver des alternatives à l’épuisement de nos ressources (espace et sol). 

On peut porter de l’espoir dans ce nouvel Incubateur qui va pouvoir suivre l’exemple de plusieurs incubateurs attachés à l’agriculture comme Agtech d’euratechnologie ou encore Food’Inn Lab qui lui se porte plus sur l’alimentation d’une manière générale. 

Afin d’illustrer l’efficacité, je vais vous citer quelques exemples de startups prometteuses pour l’agriculture et l’alimentation qui sont en développement dans les incubateurs cités.


Sencrop au sein de Agtech « propose une application reliée en temps réel, 24h/24, à des stations agro-météo et capteurs positionnés dans leurs parcelles, pour mieux s’organiser et décider au quotidien de leurs interventions  grâce à des données précises et ultra-locales issues de leurs champs. »

Agriloops qui a créé une ferme innovante associant l’aquaculture (production de poissons/crustacés) et du maraichage en utilisant « des systèmes de surveillance, de suivi et d’automatisation. » 

Je suis convaincu que si on veut se tourner vers une agriculture et un système alimentaire durable, il faut dans un premier temps mettre l’innovation et le numérique à leur service et que cette innovation soit mise en place par des acteurs locaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :