Les restaurateurs à l’heure du digital

Les mots gentils ne coûtent pas cher; Pourtant ils accomplissent beaucoup de choses.

Blaise Pascal

Peu de professions échappent au digital, à l’heure d’aujourd’hui ne pas participer à ce processus représente soit une stratégie avec comme but d’être un outsider et viser un marché de niche soit une grosse erreur et cela s’applique à la restauration. Aujourd’hui j’ai donc décidé de vous parler de mon cœur de métier, la restauration et discuter de l’impact du digital sur ce métier pourtant très tangible. 

J’ai voulu me concentrer sur un acteur majeur du métier aujourd’hui, TripAdvisor et par conséquent La Fourchette qui appartient depuis son rachat en 2014 au premier. Premièrement au niveau de l’e-reputation qui est loin d’être négligeable. À l’heure du digital, les informations se diffusent très rapidement, et comme nous en avons discuté lors de l’article « Influence », la parole est aujourd’hui donnée à tout consommateur qui est libre de s’exprimer sur ces sites et ainsi influencer les prochains potentiels consommateurs. 


Il faut savoir que 88% des internautes consultent les avis avant de réserver dans un restaurant et qu’ils influencent fortement les choix finaux de ces derniers. Malgré que je ne sois toujours pas un fan du fait que n’importe qui puisse donner son avis et forger la réputation d’un établissement professionnel, lorsque je cherche un restaurant ou je souhaite manger, le premier reflex est de vérifier les notes puis les avis ou encore les photos publiées par les internautes. 

On connaissait déjà l’acteur sous cet angle qui rend paranoïaque chaque restaurateur car il est parfois plus simple pour un internaute derrière un slogan de se lâcher sur les commentaires alors que sur place lorsque l’on demande si tout s’est bien passé, ils acquiescent et ne font pas de commentaires ou encore des concurrents véreux ou juste des ennemis qui s’adonnent à des commentaires de bas étages afin de descendre l’e-reputation de l’établissement malgré que TripAdvisor vante son algorithme pour contrer ces « faux avis », ils persistent et mettent à bout des restaurateurs. 

Cependant, il ne faut pas oublier que si l’e-reputation est bien contrôlé par les restaurateurs, c’est une arme redoutable contre la concurrence et il faut parfois accepter les règles du jeu et s’impliquer dedans. 

TripAdvisor était une première étape dans le processus de choix et de réservation des utilisateurs, il s’agissait de repérer le lieu dans un premier temps, comparer puis se rendre sur leur site ou les appeler afin de réserver et continuer l’expérience. Maintenant, après le rachat de La Fourchette, nous pouvons directement réserver via TripAdvisor, ce qui permet de conclure directement les leads suite à l’analyse de l’e-reputation. De plus, un partenariat a été signé entre La Fourchette et le Guide Michelin, ce qui permettra de réserver les restaurants figurants au Guide via les nouveaux acteurs. 

C’est pour moi un très bon choix stratégique de la part de TripAdvisor car en plus de donner de l’accessibilité et de l’audience à ces restaurants, cela permet surtout d’apporter l’expertise gastronomique du Guide Michelin et donc de palier au problème que j’ai évoqué avec des personnes « lambdas » donnants leurs avis comme si ils étaient des professionnels.

Cependant, la gastronomie a-t-elle besoin d’être autant démocratisée et ne devrait-elle pas rester une découverte? 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :